Agriculture

Grande Mayumba Agriculture Company

Par l’intermédiaire de la Grande Mayumba Agriculture Company (GMAC) basée dans le sud du Gabon, nous mettons en œuvre des programmes de développement agricole à grande échelle, très prometteurs et de portée internationale.

Notre concession comprend plus de 200 000 hectares de savanes non aménagées, dont 40 000 hectares sont irrigables et se prêtent à des cultures commerciales pouvant générées d’importants revenus. La stratégie intégrée et les infrastructures de soutien – notamment un port en eaux peu profondes situé à moins de 100 km, l’électricité, l’approvisionnement en eau, les routes et les services municipaux – sont les éléments clés de ce développement.

La canne à sucre sera la culture phare sur la zone du projet, sur une superficie dédiée de 23 000 hectares. Le choix de la canne à sucre est motivé par :

  • des conditions agronomiques et climatiques favorables, notamment de bons sols, des précipitations annuelles moyennes élevées et un approvisionnement en eau abondant par le fleuve Nyanga ;
  • la capacité d’utiliser la mélasse comme alimentation pour le bétail ;
  • son potentiel de production d’énergie et d’éthanol à partir de bagasse pour l’approvisionnement local en électricité ;
  • la possibilité de mécaniser sa culture, qui est requise dans cette région peu peuplée ;
  • la disponibilité locale de chaux, nécessaire pour augmenter les rendements de production.

D’ici 2030, nous prévoyons de produire 228 000 tonnes de sucre par an, ce qui contribuera à satisfaire la demande régionale. Le Nigeria à lui seul importe actuellement environ 1,74 million de tonnes de sucre brut par an, en provenance de régions beaucoup plus lointaines.

Le développement prévu d’ici à 2025 d‘infrastructures régionales de soutien, telles que des routes, une usine de transformation modulaire, une usine de bagasse, une carrière de chaux et un port, permettra de soutenir le développement de cultures supplémentaires telles que le riz, le maïs, le soja, les avocats et les agrumes. L’objectif est d’optimiser la valeur commerciale de ces exploitations et d’aider à répondre aux exigences régionales en matière de sécurité alimentaire.

L’autre grand objectif sera le développement progressif d’un élevage existant de 6 500 têtes de bétail pour répondre localement aux besoins en protéines et réduire la consommation de viande de brousse.

Des études de faisabilité technique et commerciale détaillées ont été menées à bien, et les droits contractuels et les incitations ont été sécurisé, en conformité avec la politique agricole nationale et les cadres réglementaires. Une évaluation de faisabilité détaillée sur le sucre a été réalisée par American Sugar et des essais de plantation ont été effectués. Des études de pré–faisabilité ont également été menées sur d’autres cultures mixtes.