3rd Nov 2021

Le groupe ACDG et le CENAREST collaborent autour d’un nouveau centre de recherche sur le développement durable

Glasgow, le 3 novembre 2021 – Le groupe African Conservation Development Group (ACDG), promoteur du projet Grande Mayumba qui vise l’exploitation durable des ressources naturelles, annonce la signature d’une convention de collaboration scientifique entre forestLAB et le CENAREST (Centre National de la Recherche Scientifique et Technologique). forestLAB est un centre de recherches dédié à soutenir le développement du projet Grande Mayumba et à formuler des solutions innovantes pour le développement durable au Gabon et en Afrique centrale.

La cérémonie de signature a eu lieu aujourd’hui à la COP26 à Glasgow, en présence de représentants des partenaires fondateurs de forestLAB ­— le groupe ACDG, la London School of Economics (LSE) et l’Université de Stirling. Le rôle vital des forêts dans la séquestration du carbone et la conservation de la biodiversité au niveau mondial a été au centre des sessions d’ouverture de la COP26, avec des annonces majeures sur le financement des forêts et l’engagement de plus de 100 nations à mettre fin à la déforestation.  

Compte tenu des milliards de dollars en jeu, la solidité des données et des méthodologies de mesure du carbone et l’importance de la recherche scientifique pour analyser les impacts du changement climatique et les mesures d’atténuation seront déterminantes. forestLAB a été créé pour contribuer à la recherche scientifique sur le rôle des écosystèmes forestiers tropicaux dans l’atténuation des changements climatiques. En habilitant des chercheurs spécialisés sur l’Afrique centrale et en renforçant les liens entre la science et l’industrie, forestLAB soutiendra l’émergence de nouveaux modèles progressifs de développement durable dans la région.

Les équipes de recherche de forestLAB seront composées de chercheurs mis à disposition par les partenaires fondateurs de forestLAB: l’Université de Stirling, qui a déjà une longue expérience de travail de terrain au Gabon, et l’Institut Grantham pour les changements climatiques de la London School of Economics, ainsi que des chercheurs gabonais travaillant sous les auspices du CENAREST.   

Lors de la signature de l’accord, Alan Bernstein, fondateur et Président directeur général du groupe ACDG, a déclaré: « Nous pensons que les découvertes qui découleront de forestLAB auront un impact réel pour favoriser de nouvelles solutions scientifiques, techniques et économiques pour accélérer le développement durable. Les découvertes de forestLAB soutiendront ainsi concrètement la réussite de la stratégie de développement durable du Gabon. »

Le Professeur Alfred Ngomanda, Commissaire général du CENAREST, a précisé: «Grâce à des programmes de formation pour nos étudiants et à des programmes communs de recherche scientifique, cette convention va aider le Gabon à renforcer ses compétences et connaissances en matière de développement durable. »

Les recherches de terrain de forestLAB se focaliseront dans un premier temps dans les provinces de l’Ogooué-Maritime, notamment dans le parc national de Loango où sera hébergé le centre de recherche, et dans la province de la Nyanga où se développent les activités du projet Grande Mayumba.

FIN